frnlendeites

Edito du Fleurines et Vous N°118 décembre 2020

Philippe Falkenau

C’est avec un réel plaisir que je vous adresse, au nom de toute l’équipe municipale, mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année, pour vous-même comme pour tous ceux qui vous sont chers. J’espère sincèrement qu’elle vous apportera à tous santé, bonheur, prospérité et réussite dans toutes vos ambitions.
En l’absence des traditionnels vœux, cet éditorial de début d’année m’offre également l’opportunité de porter un regard rétrospectif sur l’année écoulée.

Pour évoquer l’an passé, j’ai avant tout envie de dire que « 2020 est enfin derrière nous ».
En effet, avec une crise sanitaire sans égale, une crise économique hors norme et une crise sociale qui se dessine chaque jour davantage, 2020 constitue sans nul doute l’une des années les plus terribles que nous ayons eu à vivre depuis la dernière guerre mondiale.
Pour autant, 2020 n’avait pas mal commencé puisqu’à l’époque, la Covid 19 n’avait même pas encore de nom et nous semblait suffisamment lointaine pour ne pas nous perturber dans notre quotidien. C’est d’ailleurs dans ce contexte qu’il y a un an jour pour jour nous lancions notre campagne électorale par une première « Lettre aux Fleurinois ».
Rapidement, au gré des semaines qui passaient et à l’occasion du premier confinement, notre vie s’est vite transformée pour nous plonger dans les récits d’Orwell, d’Huxley et autres auteurs de dystopies… L’inconcevable venait de naître … avec une France « au ralenti » et une vie « autrement ».
C’est ainsi que la Covid nous a volé notre début de mandat, reportant notre installation à la fin du mois de mai.
Distribution de masques, mise en place des protocoles sanitaires, réouverture de l’école et télétravail pour le plus grand nombre, telle fut la nouvelle donne depuis le début de l’été.
Sans chercher à trouver de conclusion hâtive à cette situation, je ne suis certain aujourd’hui que d’une seule chose, c’est qu’une page s’est tournée puisque d’une certaine manière, le temps s’est arrêté...
Je ne sais pas si cela est bien ? souhaitable ? Mais il nous faut en tirer partie et de façon positive.
C’est pourquoi, j’aimerais garder de cette période une note optimiste et qui me rend très fier : c’est la capacité qu’ont eu les Fleurinois à faire preuve d’une solidarité sans égale et à donner sens plus que jamais à ce que j’appelle « le vivre ensemble ». Nombre de nos concitoyens se sont retrouvés d’une certaine manière « enfermés » chez eux, parfois sans même pouvoir accéder aux éléments ni aux aliments nécessaires pour assurer leur quotidien. Et dans tous les cas, l’élan de solidarité déployé dans le village a toujours permis de les identifier (nous y avons largement travaillé à la Mairie) et de mettre en place les canaux de communication et d’approvisionnement pour sécuriser leur situation et leurs besoins. Je tiens enfin à saluer tous ceux et celles qui se sont mobilisés pour produire des masques (je pense particulièrement à la fabuleuse équipe du Cabanon) et des blouses. Merci à toutes et à tous !

Au-delà de ces éléments, 2020 fut marquée par des changements dans l’organisation et la constitution des équipes salariées de la commune. Nous fûmes conduits à renforcer les équipes techniques en début de mandat (restreintes à 2 personnes contre 5 au préalable) pour permettre notamment l’ouverture de la piscine. Au niveau du secrétariat, nous avons « mis à profit » le départ d’une collaboratrice pour renforcer l’expertise en recrutant Virginie Treffort qui pilote désormais le pôle administratif communal et accomplit un travail remarquable avec Maya et Stéphanie. Enfin nous avons revisité les plannings de tous les agents de la commune pour instaurer une annualisation des tâches et du temps de travail.
Parallèlement, nous mettons en œuvre de nouveaux outils informatiques de pilotage pour mettre en place une gestion analytique et prévisionnelle des dépenses de la commune et de ses investissements.

Pour conclure sur l’année 2020, toute l’équipe municipale s’est mobilisée pour s’investir pleinement dans l’ensemble des instances et structures intercommunales, pour y porter notre voix et pour y trouver toutes les opportunités de mutualisation et de coopération qui nous rendront demain plus forts. Je m’investis personnellement en ce sens à la tête de la Communauté de communes puisque je suis convaincu que nous serons toujours plus forts et plus intelligents à 17 que seuls et que les combats que nous avons à mener le sont vers l’extérieur et jamais en notre sein.

Au-delà de ces éléments mis en place et mis en œuvre en 2020, il nous convient désormais de nous projeter dans d’autres perspectives pour 2021.
Cette nouvelle année sera structurante pour nous à de multiples titres. Tout d’abord puisqu’elle verra l’aboutissement de nos actions et engagements antérieurs. La « Résidence des Houx » devrait être livrée dans les prochaines semaines et constitue pour Fleurines une opportunité à plusieurs titres :
• La diversification et l’augmentation de l’offre de logements aidés à disposition de tous ceux qui répondent aux conditions requises.
• L’augmentation du nombre de foyers et notamment ceux en capacité de scolariser des enfants à l’école de Fleurines. Il faut savoir que nous avons en ce moment même des échanges avec l’Education Nationale qui envisage une fermeture de classe dans notre groupe scolaire.
• La mise en place d’un « jeu de chaises musicales » qui génère dans ces conditions une augmentation des ventes et l’arrivée de nouvelles familles.
• La mise en place de feux de régulation de trafic en cœur de village.

2021 (et nous devrions mettre ce point en tête de liste), sera pour nous l’année de la prise en charge opérationnelle des problématiques de qualité de l’eau sur Fleurines. Dans tous les cas, nous porterons ce sujet au sein du SIBH et de son nouvel exécutif, comme nous l’avons fait depuis cet été, pour que des solutions opérationnelles soient mises en œuvre afin de garantir la qualité de l’eau distribuée à chaque robinet.

2021 doit aussi constituer pour la commune une année structurante pour lancer les études du réaménagement de la rue de l’Eglise, sur laquelle il convient de mettre en place un réseau d’assainissement séparatif. à cette occasion nous envisageons l’enfouissement des réseaux et le réaménagement de la voirie en zone de rencontre multimodale (piétons, vélos, véhicules à moteur).

Pour ce qui relève de l’école et comme je l’évoquais précédemment, il conviendra de mener à bien les actions nécessaires pour que l’Académie entende nos arguments pour éviter des fermetures de classes.

Pour l’administration de la commune, il s’agira de poursuivre les actions menées en 2020 et de mettre en œuvre les actions de rationalisation et d’efficience prévues dans la contractualisation, dans l’optimisation de nos achats et de l’ensemble de nos contrats. C’est ainsi que nous allons mettre en place une « comptabilité d’engagement », les bases d’une comptabilité analytique ainsi qu’un nouveau logiciel de gestion qui nous permettra de mettre en œuvre les outils de pilotage de demain.

Dans la gestion de chaque jour, je forme le vœu que 2021 nous autorise plus de liberté au quotidien, et ainsi la mise en place opérationnelle des comités consultatifs au sein desquels nous avons prévu d’associer nombre de Fleurinois, afin de faire vivre plus que jamais la démocratie locale.
à la mesure de ces ambitions, je souhaite que nous posions les bases dès cette année d’un Conseil municipal des jeunes afin d’éclairer et nourrir nos orientations pour le village.
Pour conclure, je forme le vœu que nous puissions enfin recouvrer une vie sociale, collective, sportive et culturelle normale et dynamique.

En espérant très vite vous retrouver, je vous souhaite à tous une très belle année 2021.

Guillaume MARECHAL

 

Catégorie :