frnlendeites

Portrait : Philippe Falkenau ou le parcours d’un enfant du village

Notre maire, Philippe Falkenau, va quitter ses fonctions après les prochaines élections municipales. A 60 ans, il a dédié 31 ans à la collectivité dont 19 ans en tant que maire de la commune. Les membres de l’équipe Fleurines & Vous ont voulu, par cet article, rendre hommage non seulement à l’homme public mais aussi au Fleurinois qu’il est depuis son enfance, une mémoire du village et de ses habitants.
A travers les témoignages de ses proches et de ses amis, nous avons reconstitué le parcours de ce jeune Fleurinois à l’esprit sportif, dévoué au collectif, devenu peu à peu une figure centrale de notre commune.

112pjeuneL’enfant du pays
Philippe Falkenau est né le 10 février 1959. Il est l’aîné d’une fratrie de trois enfants composée d’une sœur cadette Brigitte et un frère Eric plus jeune de 5 ans.

 

 

 

 

 

 

 

Philippe Falkenau et sa maman Sophie.Sa mère, Madame Sophie Falkenau, est venu s’installer à Fleurines en 1973 après le décès de son mari âgé de 54 ans. Elle est logée au HLM « Le Muguet » où elle réside encore aujourd’hui. Les trois enfants intègrent l’école de Fleurines alors située derrière la mairie à la place de la bibliothèque actuelle, dirigée à l’époque par M. Briançon aujourd’hui décédé.

La vie n’est pas facile pour Mme Falkenau qui doit élever seule ses trois enfants tout en travaillant mais cette femme de caractère sait mener sa tribu et distribuer les responsabilités. Philippe est donc confronté très tôt aux réalités de la vie et habitué à être autonome. « Je suis fière de mes trois enfants dit-elle, j’ai réussi à bien les élever » et quand on lui demande ce qu’elle pense de Philippe, elle déclare avec son franc parler « Il est affectueux mais coléreux, c’est son plus gros défaut, mais il a l’esprit de famille et il est courageux ». Chez les Falkenau, on se parle sans filtre, parfois le ton monte mais cela n’empêche en rien l’affection, on demeure pudique dans l’expression des sentiments.

 

Un jeune sportif à l’esprit d’équipe
A Fleurines existe à cette époque un club de handball, dont M. Briançon est le président, que le jeune Falkenau intègre très vite. Il se montre un joueur acharné, se fait des amis dans le club et participe aux matches locaux. Sa mère se souvient des tablées de jeunes qu’elle recevait tous les samedis dans son appartement après les entrainements ou les tournois et auxquels elle offrait un goûter maison. Philippe a conservé le goût de cette convivialité et du partage.
Un peu plus tard, il devient lui-même arbitre et entraîneur. Dans les années 90, il prend la présidence du club pendant quelques années. Le club joue au niveau départemental, régional et national. Philippe est arbitre N1 filles et N2 garçons. Les gens de sa génération conservent de beaux et bons souvenirs de cette époque royale du handball à Fleurines.

Plus tard, il intégrera l’équipe de tennis où il fait la connaissance de Bernard Verscheldem qu’il cooptera quelques années plus tard pour monter une liste en vue des municipales de 2001. Là aussi, son esprit sportif se fait apprécier et il récolte des trophées.

112phequipe

Remise de trophées au tennis-club.

De l’équipe sportive à l’équipe municipale
En 1983, Firmin Declercq, qui connait Philippe par le biais du handball, lui demande s’il veut se présenter sur sa liste en vue des élections municipales.
Il aimerait avoir un jeune dans son équipe pour représenter la jeunesse et les associations sportives. Sur le moment, Philippe refuse se trouvant alors trop jeune mais se réserve pour l’avenir. Finalement au premier tour, deux personnes sont éliminées (on pouvait rayer les noms à cette époque) et l’une d’elle refuse de se représenter. On vient donc rechercher Philippe pour la remplacer et celui-ci est élu au 2ème tour sans problème. C’est à 24 ans le plus jeune conseiller municipal. Sa carrière à la mairie est lancée. Il se présentera à nouveau 6 ans plus tard et sera adjoint au sport sous le mandat de Michel Desprez jusqu’en 1995.

112phremise

Remise d’une coupe à Philippe Falkenau par Michel Desprez alors Maire de Fleurines.

Le handball avec Philippe, une belle aventure !
Dans les années 1990, Philippe a succédé à monsieur Lefloachman en qualité d'’entraineur du handball de Fleurines. Il avait auparavant été joueur. Avec Dominique Declercq, ils ont mené l’équipe Junior dernière année jusqu’en régional. Cette équipe s’est élevée au top 5, rivalisant et gagnant des matchs contre de grandes équipes du Nord dans une ambiance hors du commun, animée par ses entraineurs Philippe et Dominique. Fleurines recevait aussi les équipes à domicile, dans une salle qui en surprenait plus d’un avec sa moquette et ses bancs pour les spectateurs très proches du terrain. Grâce à la motivation et à l’enthousiasme des joueurs, l’équipe était très souvent gagnante.
Merci Philippe pour cette belle aventure !

Gilles, un ancien joueur.

Maire et père de famille
En 1990, Philippe épouse à 32 ans Carole de 8 ans plus jeune que lui. Il devient père successivement de deux filles Aurore et Lauriane en 1990 et 1991 puis de Claire et Ludwig en 1997 et 1998. Entre 1995 et 2001, il fait une pause dans sa vie municipale mais il reste concerné et attentif aux attentes des Fleurinois. Il se présente à nouveau en 2001 et sera élu maire pour la première fois. Ce mandat se révélera difficile car il a des enfants jeunes dont deux en bas-âge et il doit concilier sa famille, son travail et la mairie sans léser l’un ou l’autre. Suivront deux autres mandats très remplis qui l’amèneront jusqu’à 2020.

112conseil

Nul autre que Philippe Falkenau ne connait aussi bien son village, ses rues et ses habitants. Sa mémoire des personnes et des événements est prodigieuse et il peut vous rapporter à tout moment une anecdote sur un concitoyen ou un événement. Il est un référentiel à lui seul. C’est qu’au fond, il est tourné vers les autres et même s’il lui arrive de tempêter, il est profondément humain.

112Inauguration

Inauguration de la Salle Firmin Declercq en présence du Conseil municipal, de Jérôme Bascher, sénateur de l’Oise, des maires et des élus du département et de la CCSSO.

Une vie au service du collectif
Jérôme BASCHERAvec Philippe, nous nous sommes connus en culottes courtes, ou plutôt en short de Handball : lui pour Fleurines, moi pour Senlis ! Chacun dans nos communes, nous avons été benjamins du conseil municipal, lui pendant que ma grand-mère en était la doyenne du temps de Michel Desprez. Bref, Philippe est un ami à qui j'ai tenu à rendre hommage lors de ces derniers vœux de Maire : une belle vie au service du collectif, en jouant en équipe ! Bonne retraite et merci aux équipes municipales de Fleurines !

Jérôme BASCHER
Sénateur de l'Oise
Conseiller départemental du canton de Senlis

 Chronologie :

1983-1989 : Conseiller municipal sous le mandat de Firmin Declercq puis Michel Desprez
1989-1995 : Adjoint au maire de Michel Desprez
1995-2001 : Pause
2001-2008 : Maire 1er mandat
2008-2014 : Maire 2ème mandat
2014-2020 : Maire 3ème mandat

Catégorie :